was successfully added to your cart.

Panier

Témoignage : Émeline, maman et bénévole!

By 11 décembre 2018Vie associative

Aujourd’hui j’ai décidé d’interviewé Émeline qui est bénévole au café des familles pour qu’elle nous raconte ce qu’elle vit ici, lisez et vous saurez tout (ou presque…)👍

Allez je m’improvise journaliste ! 😂

Magali : « Qui es tu et pourquoi es tu là ? »
Émeline : « Je suis Émeline, je suis kinésiologue mais aussi maman. J’avais envie de m’investir bénévolement dans le lieu où j’habite c’est à dire Gap pour une cause et j’ai trouvé le café des familles.J’ai pas réfléchi, je me suis lancée tout de suite car je cherchais. Étant maman c’était évident pour moi de me lancer car j’avais envie de partager, de rencontrer des gens, de discuter,et puis je connais aussi des difficultés au quotidien comme tous les parents. »
M : « Que fais tu dans l’association ? »
E : « Je sers des cafés, je m’occupe de la partie café et restauration le mercredi midi. Je discute avec les gens, je prends le temps d’aiguiller sur des informations, partager des vécus. Je participe aussi à la commission « vie du café », on se réunit une fois par mois. J’y participe pour suivre un peu et m’investir dans l’association autrement, pour soutenir les salariés dans l’élaboration de projets, qui, sans vous, sans nous, ne pourraient pas avoir lieu.Notamment la rue aux enfants, un projet extra auquel je vais participer en tant que maquilleuse.
M : « C’est beau ce que tu dis » :
E : « non c’est beau ce qui se passe ! »
M : « Ce n’est pas tout, moi je vois encore d’autres choses que tu fais… »
E : « ah oui, je participe aussi à un événement extérieur, un café éphémère.
Et je propose des massages gratuits pour les mamans car on n’a pas toujours le temps ni l’argent pour se l’offrir et c’est primordial pour une maman de lâcher prise, de lâcher les tensions. »
M : « Qu’est ce que ça t’apporte de faire tout ça ?
E : « Il y a le coté utile, une parole, un sourire, un échange. Ça me fait sortir de mon quotidien. »
M : « C’est pas une surcharge de travail, en bossant, en étant maman en plus ? »
E : « Non pas du tout, je viens car j’en ai envie, ça me fait plaisir et puis c’est assez libre. »
M : « Oui mais tu te retrouves parfois à faire beaucoup de vaisselle ? »
E: « C’est pas pareil, par exemple ce matin j’ai échangé avec Delphine, c’était chouette, on se rend compte qu’on a des points communs avec les gens. Je dirai plus que c’est un allégement émotionnel qu’une surcharge, parce que je me sens écoutée. Et puis Sandra ça devient une amie, ça crée du lien. C’est énorme pour moi, j’ai pas de famille ici c’est comme un soutien mais un soutien libre.
Je dirai : c’est un tourbillon positif de choses qui se disent.
Et puis aussi aujourd’hui j’ai croisé Catherine qui fait la méthode 3c, ça m’intéresse pour ma sœur, et ben maintenant j’ai un contact pour ça ! Bref c’est aller à la rencontre de l’autre dans toutes ses dimensions pour en tirer quelque chose de positif.»
M : « Qu’est ce qui te plait ? »
E : « On a un espace d’expression de qui on est. On a des directives ( par exemple comment on fait un café) mais on est qui on est. On propose un truc et c’est toujours oui ! C’est fou c’est pas partout comme ça. On peut donner nos idées et les réaliser c’est merveilleux. »
M : « Qu’est ce que tu dirais à quelqu’un qui voudrait nous rejoindre ? »
E : « J’en parle beaucoup du café des familles, c’est un endroit qui mérite d’être connu, vécu chacun à sa manière et de proliférer. Venez, vivez le et vous verrez ! »

Merci Emeline pour ce beau témoignage, 3 minutes à l’improviste où tu m’as livré ce qui te touche.
Sache que nous aussi ça nous touche… Merci😍

Magali.

(Il est nécessaire d’être adhérent pour accéder à votre espace en ligne. Pour cela, rendez-vous ici. Vous recevrez prochainement un courriel avec vos identifiants. Pour plus d’informations, contactez-nous!)

Association Grandi ici - tous droits réservés